Le Conseil d'État de Genève a répondu à notre appel. Lisez leur réponse ici!

COVID-19 et climat – APPEL à agir simultanément
La crise sanitaire ne doit pas nous faire oublier l’urgence climatique

Monsieur le Président du Conseil d’État,
Mesdames et Messieurs les Conseillères et Conseillers d’État,

La crise sanitaire mondiale liée à l’apparition du COVID-19 a nécessité une réaction politique rapide, afin de répondre à une urgence évidente. Vous avez mis en place des dispositifs pour préserver, d’une part, les personnes les plus vulnérables face au virus et, d’autre part, la capacité du système de soins à répondre à cette crise ainsi que du monde du travail à faire face aux impacts.

La crise sanitaire engendre déjà une crise économique et sociale à laquelle il convient de trouver des réponses à court terme. Cela ne fait aucun doute. Toutefois, nous tenons à vous rappeler une impérieuse nécessité, dont vous êtes certainement conscients: éviter que les mesures déployées n’amplifient des problèmes plus graves et profonds encore, en lien avec la crise écologique et climatique également en cours.

N’oublions pas que cette attaque du nouveau coronavirus, comme la précédente de 2002, tire son origine de la destruction des habitats de certaines espèces et plus largement des atteintes à la biodiversité. Ces dégradations rendent plus probable et fréquente la transmission d’agents pathogènes des animaux aux êtres humains.

De plus, alors qu’une crise sanitaire est réversible, la crise écologique ne l’est et ne le sera pas. Pis encore, tout indique que les difficultés iront s’aggravant, et que les ruptures de la chaîne alimentaire que l’on redoute aujourd’hui seront de plus en plus probables.

Ainsi, pour éviter d’autres crises sanitaires comme celle que nous vivons actuellement, mais également toutes les autres crises symptomatiques d’unépuisement des ressources et d’une dégradation du système Terre, d’indispensables décisions sont à prendre. Certaines de ces décisions ne peuvent et doivent être prises que par les autorités politiques comme la vôtre.

La protection du climat ne nous demande pas seulement de tirer le frein à main, mais de changer radicalement la direction et les critères de notre système économique, social et humain. C’est pourquoi les futures décisions doivent inclure la protection du climat et de la biodiversité tout autant que la préservation du tissu social et économique de notre canton.

Diverses initiatives ont été lancées en parallèle, tels que l’appel du 4 mai ou le manifeste d’APRES, le réseau genevois de l’économie sociale et solidaire. Elles demandent que les crises actuelles – tant sanitaire qu’écologiques – soient l’occasion d’une véritable transition, où tant les citoyen-ne-s que l’État puissent prendre leurs responsabilités.

Le Canton de Genève a été le premier canton suisse à adopter en 2001 une loi pour décliner le développement durable dans tous les secteurs de son administration cantonale. Le Conseil d'État a ensuite adopté en 2017 un concept cantonal du développement durable 2030 qui définit les axes stratégiques d'intervention prioritaires. Cela constitue une base solide de référence à compléter à l’aune de la situation actuelle.

Nous demandons à votre autorité de:

Voici quelques propositions que nous vous adressons dans l’espoir que l’urgence du court terme ne prétérite pas plus encore notre survie collective et le bien commun. Nous sommes bien conscients que le Conseil d’État, ou le canton de Genève à lui seul, ne pourront résoudre un problème mondial d’une telle portée. Toutefois, chaque mobilisation de collectivités publiques dans ce sens doit être encouragée. Par ailleurs, le Grand Conseil genevois a décrété l’urgence climatique le 4 décembre 2019. Il est grand temps d’y accorder au moins autant d’importance qu’à l’urgence sanitaire actuelle.

Nous vous remercions de l’attention que vous accorderez à ce courrier. Dans un souci d’action, nous nous tenons à disposition, ainsi que plusieurs personnes engagé-e-s sur le terrain, pour constituer un groupe de travail afin de vous rencontrer et réfléchir plus avant à ces propositions.

Dans l’attente, nous vous prions de croire, Monsieur le Président du Conseil d’État, Mesdames et Messieurs les Conseillers d’État, à l’expression de nos sincères et solidaires salutations.

Au nom du collectif,
Souad von Allmen, Michel Maxime Egger, Jonathan Normand et Daniel Wermus

Signataires de l'appel

Sébastien Aeschbach, directeur Chaussures Aeschbach SA

Souad von Allmen, chargée d’information ONG

Shady Ammane, professeur de littérature et médiateur interculturel

Catherine Baud-Lavigne, directrice adjointe de la Chaîne du Bonheur

Danièle Bianchi, enseignante spécialisée retraitée, membre des Ainées pour le climat, membre de la communauté baha’ie

Christophe Barman, fondateur de Loyco, président de la Fédération Romande des Consommateurs

Rudi Berli, maraîcher, président d’Uniterre Genève

Dominique Biedermann, ancien président de la Fondation Ethos

Dominique Bourg, philosophe et professeur honoraire à l’Université de Lausanne

Anne Bruschweiler, directrice du Théâtre Forum Meyrin

Dr Bertrand Buchs, médecin, député au Grand Conseil

Élise Buckle, présidente de Climate & Sustainability, conseillère auprès des Nations Unies, conseillère communale à Nyon

Marie Cénec, pasteure, membre du Laboratoire de transition intérieure

Jean-François de Saussure, directeur général de Caran d’Ache SA

Dr Bhante Dhammika, centre bouddhiste international de Genève

Christophe Dunand, directeur de Réalise, membre du comité d’Après réseau de l’ESS

Michel Maxime Egger, sociologue et responsable du Laboratoire de transition intérieure (Pain pour le prochain et Action de Carême)

Emmanuel Fuchs, pasteur, président de l'Église protestante de Genève

Giorgio Giovannini, directeur de mobilidée

Philip Grant, avocat, directeur d’ONG

Cédric Juillerat, directeur de Codalis groupe Bechtle

Aymeric Jung, Managing Partner de Quadia Impact Finance

Delphine Klopfenstein Broggini, conseillère nationale

Natacha Koutchoumov, codirectrice de la Comédie de Genève

Joëlle Libois, formation en travail social

René Longet, expert en développement durable, ancien maire de la Ville d’Onex

Jacques Maire, fondateur des Éditions Jouvence

Liliane Maury Pasquier, présidente honoraire de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, ancienne conseillère aux États

Michel Mayor, prix Nobel de Physique 2019

Blaise Menu, pasteur, modérateur de la Compagnie des pasteurs des diacres EPG

Brigitte Mesot, responsable de la Pastorale du Monde du Travail, Église catholique de Genève

Guy Mettan, journaliste, ancien directeur du club suisse de la presse, député au Grand Conseil

Jonathan Normand, directeur exécutif B Lab Suisse, organisme de standard en durabilité, président Demain Genève

Andrea Novicov, directeur du Théâtre de l’Orangerie

Hafid Ouardiri, directeur de la Fondation pour l’Entre-connaissance

Isabelle Pasquier-Eichenberger, conseillère nationale

Géraldine Pflieger, professeur en politiques de l’environnement, Université de Genève

Stéfanie Prezioso, conseillère nationale

Ivo Rens, professeur honoraire, Université de Genève, secrétaire de la Fondation Biosphère et Société

Jean Rossiaud, député au Grand Conseil, président de Monnaie Léman

Julie Schnydrig Kettenacker, présidente de Pro Natura Genève

Catherine Schümperli Younossian, spécialiste en politique de développement

Sophie Swaton, philosophe et économiste, maître d’enseignement et de recherche à l'Université de Lausanne

Michel Veuthey, docteur en droit

Nicolas Walder, conseiller national

Joëlle Walther, présidente de l'Assemblée du Consistoire de l'Église protestante de Genève

Daniel Wermus, journaliste, fondateur de l’agence InfoSud et Média 21

Zep, auteur de bande dessinée

Carole Zgraggen Linser, géographe, membre du comité d’APRES-GE

Dominique Ziegler, auteur, metteur en scène

Jean Ziegler, sociologue

Nouvelles signatures

Pascal Desthieux, vicaire épiscopal pour le canton de Genève

Bertrand Girod, directeur général de Serbeco

Jean-Pierre Gontard, président du festival FILMAR

Walo Hutmacher, sociologue

Panos Mantziaras, directeur de la Fondation Braillard Architectes

Charlotte Nicoulaz, co-présidente d'Alternatiba Léman

Luca Pattaroni, maître d’enseignement en sociologie à l’EPFL, directeur de Ressources Urbaines

Céline Perino, co-présidente d'Alternatiba Léman